15 décembre 2011

Bouquinons #12

Détails sur le produit

une époque exquise, de Dawn Powell

Publié en 1942 et parfaitement actuel, ce livre par son humour acerbe m'a fait sourire! L'image donnée de l'élite newyorkaise frivole et intéressée est drôle et finalement très universelle.

 Amanda Keeler, ravissante jeune femme de l'Ohio, est devenue une figure new-yorkaise grâce à son mariage avec le magnat de la presse Julian Evans. Vicky Evans, encore sous le coup d'un échec sentimental, accepte l'invitation de son ancienne camarade de classe, et vient tenter sa chance à New York.  Et bien sûr Amanda se sert d'elle et chacun manipule Vicky.

Détails sur le produit

La chambre aux échos de Richar Powers.

Dévoré pendant 2 longs trajets en TGV, j'ai beaucoup aimé ce roman, (sauf la fin que je ne m'explique encore pas et que je trouve très décevante).  Pour le voyage immobile au Nebraska, pour les descriptions de grues, pour les portraits très justes d'adulescents, je le recommande!

Sur une route du Nebraska, Mark Schulter est victime d'un grave accident de voiture. A son réveil, après un profond coma, il reconnaît tous ses proches, sauf Karine, sa soeur aînée. Déboussolée, meurtrie, celle-ci fait alors appel à  un célèbre neurologue. Le diagnostic est sans appel, Mark est atteint du rarissime syndrome de Capgras : il considère Karin comme une pâle imitation de sa soeur, une usurpatrice. Tandis que Weber étudie son cas, Mark tente de reconstituer ce qui s'est vraiment passé la fameuse nuit de l'accident.

Détails sur le produit

Ce livre m'a bouleversé! Il m'a habité pendant plusieurs jours. Je l'ai trouvé, comme les Heures Souterraines, très juste, sans pathos et très fort!

 Adolescente surdouée, Lou  observe les gens,  multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.


Détails sur le produit

J'étais restée horripilée/scandalisé après la lecture de Roman Russe. Me voila reconciliée avec l'oeuvre d'Emmanuel Carrère. Comme beaucoup de lecteurs, je n'ai pas compris le lien entre la première et la seconde histoire, si ce n'est leur proximité chronologique.

J'ai été bouleversée, forcément, par la seconde histoire que j'ai mis des semaines à lire, paragraphe après paragraphe parce que l'histoire est trop mienne. Pour le vivre de l'intérieur, j'ai trouvé les réflexions sur le cancer, sur les traitements et sur la mort, remarquables de justesse et de pudeur.

A lire d'urgence donc!

"A quelques mois d'intervalle, la vie m'a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari. Quelqu'un m'a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n'écris-tu pas notre histoire ? C'était une commande, je l'ai acceptée. C'est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l'amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d'un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s'occupaient d'affaires de surendettement au tribunal d'instance de Vienne (Isère). Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d'extrême pauvreté, de justice et surtout d'amour."

Comme chaque fois, je ne livre que mes coups de coeur. A la faveur de nombre de déplacements professionnels, j'ai lu aussi quelques navets et quelques autres romans très oubliables!

Commentaires

J'aime beaucoup tes petites rubriques "bouquinons", parce que souvent je suis désarmée face à l'offre dans les rayons, et je ne sais jamais quoi prendre "pour changer" de mes auteurs habituels ... Comme toi, j'ai adoré No et moi, je l'ai trouvé juste et sans chichi !
Là, c'est le dernier d'Emmanuel Carrère, qui me tente bien. Je ne connais pas cet auteur, et c'est un sujet qui me touche particulièrement en ce moment ...
Des bises et passe de bonne fêtes avec ta petite famille !

Écrit par : tatihou | 15 décembre 2011

Tant mieux! Je suis une lectrice insatiable, et je peux être intarissable sur les commentaires...
Je suis désolée pour toi : cette sa**** de maladie est sacrément répandue

Écrit par : lathelize | 16 décembre 2011

'D'autres vies que la mienne' est un de mes coups de coeur de ces dernières années.
Et c'est drôle, j'ai passé l'après-midi dans 'Les heures souteraines', je vais donc me plonger dans 'No et moi'

Écrit par : Alice | 20 janvier 2012

Écrire un commentaire