Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 février 2012

Bouquinons #14

51TWF18BJXL__SL500_AA300_.jpg

D'abord, un livre très spécial, réalisé par les enfants/ados de l'unité d'oncologie pédiatrique de Bruxelles.

Enfants, parents, soignants parlent de cancers, et surtout d'espoir, de vie et d'amour...

Un livre salutaire qui m'aide à penser ce que Stanislas éprouve et ressent, qui m'aide à penser à la vie après la maladie.

 

 

 

 

Et je continue d'explorer l'oeuvre de Joyce Carol Oates (et cela va continuer dans les prochains mois, car mon père, également lecteur compulsif, a acheté TOUS ses romans et me les dépose au fur et à mesure de ses lectures)

41oBSCtRXfL__AA115_.jpgMère disparue, de Joyce Carol Oates, tente de répondre à la question suivante : qu'aurais-je dit à ma mère ce soir-là si j'avais su que c'était la dernière fois que je le voyais? Et surtout quelles questions lui aurais-je poser sur celle qu'elle était. Un très joli livre sur la relation mère-fille.

Le résumé Amazon:

Nikki Eaton, 31 ans, célibataire, journaliste, très indépendante et un peu à la marge, n'a jamais prétendu ni voulu se vivre en fille modèle. Sa mère, Gwen, l'agacerait plutôt, avec sa vie trop lisse, son caractère trop confiant, et sa réprobation de la liaison qu'entretient Nikki avec un homme marié. Gwen souhaiterait que Nikki ressemble davantage à sa sœur Clare, l'incarnation apparente, avec son époux Rob, du couple idéal. Or, deux jours après la célébration d'une fête des Mères particulièrement conventionnelle et, pour Nikki, singulièrement irritante, Gwen Eaton est assassinée. Ce drame et l'enquête qui suit non seulement provoquent un bouleversement des rapports entre les deux sœurs, mais marquent le début d'un virage à 180 degrés chez Nikki. Submergée par un chagrin dont elle ne se croyait pas capable, la jeune femme part à la recherche de sa mère à travers les souvenirs de ses amis et de ses proches. Pour découvrir, au cours d'une année tumultueuse, un personnage inattendu, porteur de secrets insoupçonnés...

51X+yRl5Z8L__AA115_.jpg

Retour à Coal Run, de Tawni O'Dell. Un livre difficile à lâcher en cours de lecture! Mais que vient donc chercher Ivan, ex- footbaler star, dans la petite ville minière de son enfance? Son retour a-t-il un lien avec la sortie de prison de Reese, qui a tenté de tuer sa femme désormais dans le coma? Entre soirées très arrosées, et les interventions de Jolene, la très libérée soeur du héros, on passe un excellent moment.

Et, by the way, la description des conditions de travail des mineurs américains dans les 1960's est passionnante ; le récit de la catastrophe qui tua presque 100 mineurs , en tout début de roman, édifiant et l'on s'inquiète de savoir que les sites dangereux, où les richesses naturelles ont été pillées sans souci du lendemain, et les populations laissées à l'abandon, existent (même dans des pays dits développés).

Hop, le résumé Amazon:

Coal Run, Pennsylvanie. Une cité minière frappée de plein fouet par l'alcool et la misère sociale. Le paysage ? Des collines, des terrils, des bicoques avachies, des usines en ruine. Des bars et des drugstores comme seuls lieux d'évasion. 123 habitants. Et un revenant : Ivan Zoschenko. Fils d'un " poumon noir " ukrainien, mort il y a bien longtemps dans une terrible explosion, cette ancienne star du foot locale s'est décidée à rentrer à la maison après avoir reçu une lettre anonyme. Face à ceux qu'il n'a jamais pu chasser de sa mémoire, tiraillé entre désir de vengeance et culpabilité, il n'a plus d'autre choix que d'affronter, enfin, son tragique passé.

Écrire un commentaire